Hello Petricor

Salut Petricor

Je m’appelle Janina, 28 ans, et j’ai fondé Petricor en 2018. Je travaille maintenant depuis plusieurs années à temps plein en tant qu’entrepreneuse et j’en suis incroyablement reconnaissante.

J’adore mon quotidien à l’atelier qui me rappelle parfois mon enfance, lorsque j’écoutais pendant des heures les histoires « Fünf Freunde » ou encore « Die drei ??? » tout en faisant de la peinture. Mes journées sont aujourd’hui très semblables à cela. Pendant que je couds, j’écoute des livres audios, la radio ou encore des podcasts les uns derrière les autres et je ne m’en lasse pas. Bien sûr je ne peux pas faire ça tous les jours, car en plus de la couture, j’ai aujourd’hui mille autres choses à faire.

La créativité a toujours joué un grand rôle dans ma vie et après mon bac, j’hésitais entre étudier l’art, le design et la mode ou encore le design et la communication. Je me décidais finalement pour ce dernier, qui couvrait plus de champs relatifs au design et me permettait de découvrir plus de choses.
Très rapidement je su que je voulais me mettre à mon compte en tant que designer ou ouvrir une agence. J’avais besoin de trouver du sens à mon travail et j’avais toujours eu envie de démarrer mon propre projet. Je passais régulièrement dans le stock de textile d’un tapissier, afin de trouver des restes de tissus à coudre, et un jour j’y découvris quelques morceaux de cuir. De nombreuses heures et beaucoup d’aiguilles cassées plus tard, j’avais cousu mon premier sac en cuir et très vite je pris la décision de démarrer mon propre label de maroquinerie. Je m’achetais une machine à coudre industrielle d’occasion et développais à l’aide de petits restes le look patchwork des triangles et des lamelles de mes sacs.
J’eu par ailleurs la possibilité de baser mon travail de fin d’études sur la création de mon label. Durant cette période, je découvrais le terme « Petricor » qui m’accompagne aujourd’hui.
Après mes études je me mettais donc à mon compte, participais à des marchés de créateurs, développais mon site internet ainsi que mes modèles de sacs. 3 ans plus tard j’avais mon propre atelier.

Durant la création de ma société je travaillais encore à temps partiel en parallèle, et même si cette période ne fut pas évidente, elle m’assurait un salaire régulier. Cela me permis de développer Petricor à mon rythme et avec moins de pression.
Quand je regarde en arrière, j’ai trouvé mon chemin en me fixant de petits objectifs à chaque fois, et cette façon de faire me correspond parfaitement. Je n’avais pas l’intention au début de faire de Petricor une grande marque. Je me souviens encore comment je me disais à l’époque que je serais parfaitement satisfaite si je pouvais conjuguer ce projet et un emploi à temps partiel. Peut-être que j’avais peur de me fixer des objectifs irréalisables ou peut-être que j’avais vraiment envie de combiner les deux, je ne sais plus trop aujourd’hui. Mais dès que j’ai pu en faire mon occupation principale, je n’ai bien sûr plus rien voulu d’autre!

J’ai l‘intention de vous partager ici de nombreuses anecdotes sur la création de Petricor, sur les hauts et les bas de l’indépendance, comment j’ai choisi le nom « Petricor » et ce qu’il signifie pour moi, sur le cuir et le similicuir, sur ce qui vous intéresse et ce qui me motive. Je me réjouis d’avance !

Janina

Retour au blog